Cocooning

Le message du corps : écoute-le, il te dira qui tu es

body temple

De nous à nous

S’il y a une chose essentielle dans notre démarche vers la pleine santé, à savoir le bien-être intérieur et extérieur, c’est l’amour de soi. S’aimer donne des ailes et quand c’est le cas, tout devient possible, au point que nous sommes capables de repousser des montagnes. Certaines parviennent à s’aimer, d’autres beaucoup plus difficilement, disons qu’elles « s’acceptent », et d’autres pas du tout. Rassurez-vous si vous faites parties de la dernière catégorie, cela ne dure pas toute la vie. Là vous vous dites « Oula, qu’est-ce qui lui arrive à Alexandra, elle a pété un boulon ? ». 🙂 

Et non les Petites Biotées, je vais tout vous expliquer ici. Lorsque j’ai décidé de créer le blog, j’ai évidemment voulu parler de beauté et santé naturelles, mais pas en le faisant n’importe comment : par le prisme de la bienveillance, de l’indulgence envers soi-même. Puisque s’appliquer des bons produits sur le corps, manger sainement et consommer éthique (contribuent mais) ne suffisent pas à arriver vers ce que j’appelle la « pleine santé ». Ici, il n’est pas question de superficialité, on parle franchement et je vais donc, pour ce premier article de 2016, vous présenter quelqu’un, une Biotée, belle, bienveillante et courageuse, qui a accepté que je vous rapporte ses propos sur sa santé. Son histoire inspirante, qui change un peu de la mienne avec l’acné, est un autre exemple pour transmettre ma vision de la santé globale, la pleine santé.

Refresh Memory, c’est quoi finalement Les Petites Biotées ?

Puisqu’on parle franchement, je vais vous dire le fond de ma pensée. Fin 2015, lorsque j’ai décidé de créer Les Petites Biotées, c’était pour plusieurs raisons. En quelques années j’avais subi plusieurs chocs qui me conduisirent vers le développement personnel, l’hygiénisme et la naturopathie, médecine qui n’a pas de vision symptomatique des maladies comme la médecine conventionnelle (je vous renvoie vers mon à propos pour plus de détails : https://lespetitesbiotees.com/a-propos/ ). Mon expérience en Inde m’avait déjà conduite sur les route du yoga et de l’ayurveda, rien n’était donc réellement nouveau pour moi. J’ai donc eu l’envie d’apprendre davantage et de partager, de semer des petites graines afin d’aider à la démocratisation de la santé naturelle.

Mais surtout, si j’en suis arrivée à ce blog, c’est également parce que j’étais déçue d’autres blogs qui portaient sur la beauté naturelle. Je les parcourais et je lisais les commentaires des articles sur la beauté de la peau (puisque c’était ma fixette, chacun son truc !). 😉 

Je constatais qu’il y avait énormément de jeunes femmes qui souffraient, comme moi, de problèmes cutanés. Les blogs expliquaient, vraiment superficiellement à mon sens, comment y remédier.

Nota Bene : changer quelques habitudes de son quotidien et appliquer des huiles végétales sur la peau ne suffisent pas à vaincre les problèmes d’acné (je vous renvoie vers mon premier article : https://lespetitesbiotees.com/2015/11/29/acne-mon-amie/ ), parole de scout. Heu, pour info, je n’ai jamais été scout hein… 😛

J’ai d’ailleurs tenté de discuter avec quelques « blogueurs star » (oh yeah!); mais bon, l’acné, ce n’est pas très glam, il ne faut pas trop en parler quand même ! Je leur ai demandé qu’ils m’autorisent à contacter les auteurs des commentaires de leurs articles, démunis face à leur problème d’acné, pour leur parler de mon projet de monter un groupe de « coaching anti-acné » pour y remédier ensemble, de façon naturelle. Je leur ai proposé de lire mon premier article « Acné mon amie » et de partager (ba oui, le but d’un blog en beauté et santé naturelles c’est quand même de proposer des solutions et d’aider les autres non? ^^). Vu que je n’ai aucun partenariat et que je ne vends rien, la seule chose que j’avais à gagner c’était de rencontrer des femmes merveilleuses (fait !) et qu’on retrouve toutes, ensemble, le sourire et l’envie d’être bien dans notre corps et dans notre tête. Bref. Les blogueurs en question n’ont pas voulu transmettre mon message (peur de perdre des lecteurs a priori) ou ne m’ont carrément pas répondu : déception sur le coup (bienvenue dans le monde virtuel, aussi semblable que le monde réel). Mais ce n’est n’est pas grave ! Cela m’a conforté dans l’idée de continuer et de faire mon petit truc à moi. Finalement, de nombreuses Biotées ont trouvé le chemin du blog et cela me réjouie énormément.

C’est quoi la beauté naturelle en fait ?

Lorsqu’on parle de beauté, cela veut dire qu’on parle obligatoirement de santé globale : impossible d’avoir une belle peau et de beaux cheveux si nos organes vont mal. Donc, qui dit « beauté » dit qu’on parle forcément du fonctionnement du corps humain : de système digestif (qui est notre deuxième cerveau comme tout le monde le sait maintenant puisqu’on publie des best-seller à ce sujet), de lymphe, d’hormones, de cerveau, etc. Bref, toutes ces « petites choses » juste super mega importantes, liées les unes et les autres dans notre corps (si l’un d’entre eux est en grève, cela va forcément se répercuter quelque part !). Pour se sortir des maladies de peaux (comme beaucoup d’autres), il faut prendre son corps dans sa globalité, ce qu’on ne fait malheureusement pas dans la médecine conventionnelle en France. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous se tournent vers les médecines alternatives dont nous parlerons beaucoup à travers le blog. Il y en a de toute sorte et tout le monde ne se retrouvent pas dans chacune d’elles. Il faut donc trouver celle qui nous convient. Le témoignage ci-dessous vous en présentera quelques unes de façon non-exhaustive.

On parle donc de beauté naturelle, mais vous les Biotées, honnêtement, est-ce que vous vous sentez réellement belles ? Est-ce que vous vous sentez bien dans votre corps ? Est-ce que l’utilisation de vos produits naturels et éthiques vous suffisent à vous sentir belles ? De même lorsque vous ingurgitez des produits sains ? Arrivez-vous à les manger quotidiennement ? Sans écarts ? Si c’est le cas, vous êtes superwomaaaaaan (donnez nous votre secret!!!!), ou bien, vous avez tout simplement trouvé le chemin de la pleine santé (félicitations!), et si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas la seule ! Bienvenue dans le monde réel ! ^^ On s’en fiche parce que nous sommes des Biotées quand même !!!!

On peut être une Biotée sans tout faire tout parfaitement bien, le principal c’est d’être bien dans sa tête !

Parlons d’un pilier de la santé globale : l’alimentation…il y a tellement à en dire (et alors on a pas fini d’en parler sur le blog!). Tout comme la respiration, c’est ce qui nous fait vivre. Mais l’alimentation peut être toxique (dans tous les sens du terme), elle peut également devenir un exutoire. On peut d’ailleurs en avoir conscience (ou pas) mais cela ne nous empêche pas pour autant de parvenir à nous contenir, car les émotions ne sont parfois pas faciles à gérer. Cela vous arrive ? Ce n’est pas grave, le principal est d’en avoir conscience et de prendre soin de vous petit pas par petit pas. La pire des erreurs est de penser avoir craqué et d’avoir cédé à la tentation. Rappelez-vous : deux pas en avant, un en arrière, on avance lentement mais sûrement !

C’est ce que nous essayons toutes de faire sur Les Petites Biotées : nous marchons sur le chemin de la pleine santé pour nous sentir belles, bienveillantes envers nous-mêmes, les autres et la planète. Voici donc le témoignage inspirant d’une biotée à ce sujet :

Isaline mange bio, elle est bienveillante, elle prend soin d’elle avec des produits naturels, elle est sur le chemin initiatique de la pleine santé et elle témoigne ici. Comme moi, elle sème des petites graines tout autour d’elle, afin qu’on prenne tou(tes)s conscience de nous-mêmes dans notre globalité, de notre beauté et de notre potentiel.

Isaline est complexée par son corps. Depuis quelques années, elle a décidé de prendre soin de ce dernier et de maigrir. Elle m’a confié : « je n’aime pas ce corps, je ne le considère pas comme le mien ». Pourtant, lorsqu’on la regarde, on a l’impression qu’elle n’a aucun complexe tellement elle est lumineuse et pleine d’énergie. Je lui ai fait la remarque et elle m’a répondu : « En effet, je ne me cache pas puisque c’est un problème de moi à moi ».

Il y a cinq ans et demi, Isaline a perdu sa maman d’un cancer : « lorsque ma mère est décédée j’ai refusé de me voir, de me regarder, pour des raisons de deuil, pour plein de raisons. Je me suis rasée la tête, et j’ai commencé à prendre du poids, comme je ne me regardais pas, je n’ai pas vu le poids que je prenais, j’ai commencé à me sentir serrée dans mes vêtements…je n’ai pas vu ce qu’il se passait, ou bien je ne voulais pas voir ».

En quelques mois, Isaline a pris vingt-cinq kilos et personne ne lui a rien dit. Elle m’explique: « je mangeais trois repas les soirs et je finissais tout ce que je mangeais. Par exemple, quand je commençais un paquet de céréales, et bien je le terminais ».

Cela paraît évident lorsqu’on le sait (je vais radoter), mais la nourriture peut devenir un exutoire à cause d’un manque affectif. Certains mangent en excès, d’autres arrêtent carrément de manger. Isaline le confirme : « il s’agissait d’une pulsion de mon corps : je me sentais vide et creuse. Cette nourriture me remplissait ».

Mais ça les filles, Isaline ne l’a évidemment pas compris tout de suite car la prise de conscience n’est pas instantanée. La sienne s’est fait petit à petit. En fait, Isaline s’est évanouie à son travail il y a trois ans. Lorsqu’elle s’est retrouvée toute seule à l’hôpital, elle s’est jurée de se prendre en main, mais étant donné qu’elle n’y arrivait pas seule, elle devait trouver quelqu’un pour l’aider. Elle s’est alors tournée vers les médecines alternatives.

Certaines arrivent à s’en sortir seule, mais cela peut parfois être difficile pour d’autres. Il arrive même que l’on ressente un besoin d’aide, même si nous ne savons pas vraiment pourquoi, parce que nous n’arrivons pas à mettre des mots sur ce dont nous avons besoin… On sait juste que notre corps nous dit quelque chose. Mais comment lui répondre sans le faire taire ? Comment l’aider ? Isaline me dit d’ailleurs : «  Toute seule, j’ai fait plein d’essais, notamment pour devenir végétarienne. Mais je tombais dans les extrêmes : je mangeais hyper bien pendant quelques temps, puis je retournais manger au Mac do quand cela n’allait pas. Le Mac do est devenu un ami toxique ».

Lorsque la maman d’Isaline était malade, elle était déjà avec elle dans cette recherche d’alimentation saine car elles s’étaient tournées ensemble vers le bio, le naturel. Mais comme le dit justement Isaline :

« C‘est bien de se mettre des crèmes saines et d’acheter des produits bio, mais le bien-être est à l’intérieur, je dois gérer mon corps dans sa globalité, surtout par le psychique : c’était un processus compliqué à mettre en place pour moi. J’étais très souvent malade, j’ai même eu une bronchite qui a duré quatre mois, ça m’a déchiré les bronches. Une de mes amies voyait une naturopathe, elle m’a alors donné ses coordonnées pour que je la rencontre. Cette démarche a été un énorme déclic pour moi ».

Grâce au travail avec la naturopathe, Isaline a perdu dix kilos en remettant au point avec elle une alimentation saine et normale. Aujourd’hui, Isaline souhaite encore perdre du poids, elle ne la voit plus vraiment puisqu’elles ont mis en place des bases solides. Même si la naturo a donné des « clés » à Isaline pour prendre soin d’elle-même, cela ne lui a pas suffit. Isaline a vite compris que travailler sur l’alimentation n’était pas l’étape principale, il fallait maintenant travailler sur ses émotions :

« J’ai plein d’autres problèmes à gérer : je vois ma vie comme une pelote de laine avec des fils qui s’entrecroisent et quand tu en tires un, cela fait des nœuds qu’il faut démêler ».

Isaline s’est alors tournée vers un autre type de thérapeute pour gérer l’aspect émotionnel. On en entend d’ailleurs de plus en plus parler ces temps-ci. Il s’agit d’une thérapeute PNL : « programmation neurolinguistique » (programmation : processus, neurolinguistique : le cerveau et le langage). Je ne connaissais pas bien ce type de thérapie, Isaline m’a expliqué très clairement (j’adore ^^) :

« Tu vois la série « Lie to Me » (moi : « heuuuu non, j’en regarde plein mais pas celle-là!) ». Et bien c’est un gars qui observe comment tu parles, tes réactions, qui peut détecter les mensonges, etc. Ba c’est presque ça ! (^^) C’est de la psychothérapie brève dans des situations de coaching en entreprise par exemple dans le but de réussir des objectifs. Pendant les séances, tu parles, il y a un échange avec la thérapeute (c’est mieux qu’avec les psy qui te laissent faire des monologues, autant aller parler à un vase), mais jamais elle te dira ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Il n’y a aucun contact physique, parfois elle te demande de fermer les yeux, elle te met dans une situation particulière et elle essaie de te renouer à tes émotions (en te demandant quelles sensations cela procure à ton corps : l’envie de pleurer, pincement dans la poitrine, etc.). Elle te recentre, te calme, elle t’explique à quel moment ta voix change, selon les sujets que tu abordes (voix plus forte, plus rapide, etc.). Ma thérapeute prend des notes sur tout ce que je lui dis, elle me les relis. Cela fait bizarre parfois ».

Isaline et sa thérapeute ne suivent pas vraiment de protocole stricto-sensu de programme neurolinguistique (comme pour les coaching en entreprise ou pour les sportifs de haut niveau), c’est vraiment du coaching en développement personnel et cela se passe très bien. Isaline est ravie. D’ailleurs elle m’a ajouté quelque chose d’essentiel :

« La thérapeute PNL, je vais la voir pour mon poids, mais finalement je lui parle d’autres choses, ça prouve que mon poids n’est vraiment pas qu’un problème mécanique…».

Pour son complexe de poids, Isaline a donc commencé par voir un naturopathe pour l’aider à rétablir une alimentation saine, et une thérapeute en PNL pour se faire coacher et l’aider dans l’aspect émotionnel. Pour le côté mécanique, elle voit de temps en temps un étiopathe (vous allez vous dire « non mais c’est quoi ça encore? »). Un étiopathe est un mécaniste, il a un côté chiropracteur (donc mécanique pure et dure du corps), mais il va plutôt se concentrer sur les choses qui ne passent pas bien entre les organes. Isaline a eu des soucis aux intestins (tout est lié), l’étiopathe lui a massé toute la zone en lui mettant tête à l’envers. Elle lui a fait des mouvements de vibration (parfois ça fait mal, il faut le dire, mais ce n’est pas la torture non plus), et comme dit Isaline : « elle fait tout bouger là-dedans et elle remet tout en place ». (n.b : pendant que j’y pense : attention, il n’est pas recommandé de faire craquer trop souvent son corps, je pense notamment à certaines pratiques ostéopathiques. Il est encore moins recommandé de faire mal à son corps : tous les thérapeutes ont une approche différente, mais je crois sincèrement que la douceur est extrêmement importante pour un corps en souffrance).

Isaline a donc trouvé sa petite routine bien-être. Elle a su s’écouter et n’hésite pas à s’entourer afin de prendre soin d’elle. Le but de cet article n’est pas de vous encourager à voir une multitude de spécialistes pour essayer de résoudre vos problèmes. Il veut vous montrer qu’à travers le témoignage d’Isaline (et bien d’autres encore viendront), il y a une multitude de moyens pour remédier à nos problèmes et qu’il faut vivre tous les jours en conscience. La première chose à faire est d’arrêter de courir quelques instants, prendre le temps (respirer!) et apprendre à s’écouter. Il faut écouter son corps, écouter les signaux que celui-ci nous envoie. Malheureusement, le corps a parfois de drôle de manière de nous envoyer ces signaux, il ne les envoie pas de la même manière pour tout le monde et il est parfois difficile de les interpréter (d’où l’intérêt de se faire aider). Il faut toutefois rester patiente et être bienveillante avec lui : de la douceur et de l’attention. Migraines, baisse de tonus, fatigue chronique, prise de poids, perte d’appétit, envie de rien, problèmes cutanées, douleurs quelconques, mycose, perte de cheveux, que sais-je. Les messages sont divers, plus ou moins importants (message à moi-même : merci pour les boutons, l’ami corps!). Ces messages doivent être écoutés attentivement car dans notre monde, nous avons la fâcheuse tendance de couper nos désirs, nos envies, nos douleurs et de mettre des pansements sur les plaies. Je peux vous assurer qu’une fois votre corps écouté et vos émotions gérées, vous avez tout gagné. Libérez-vous et  aimez-vous !

Prenez soin de vous les Biotées ! ❤

Alex

girl-924903_1280 (2)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le message du corps : écoute-le, il te dira qui tu es »

  1. Je crois que tu as tout dit! La peau est vraiment le reflet de l’âme.
    Evidemment il fait aussi agir par le biais de l’alimentation, faire attention à ce que l’on utulise comme prodiot etc.
    Tu as trouvé le secret. Je me permet de mettre l’article que j’avais écrit ily a quelques temps
    http://alambicandco.canalblog.com/archives/2013/09/28/28083177.html

    Bravo pour ce blog et bonne continuation, je suis sûre que tu auras bientôt une très belle peau.

    J'aime

  2. En étiopathie, le praticien n’utilise aucun médicament, et aucun outil, tout est naturel.Cette médecine parallèle est basée sur des manipulations à mains nues.L’étiopathie repose sur le fait que le corps humain doit fonctionner correctement.Elle considère que chaque être humain naît avec un PVO, un Potentiel Vital Originel, déterminé au moment de la conception.Ce dernier est le seul responsable des troubles médicaux. En savoir plus sur:http://etiopathie.confort-domicile.com/

    J'aime

    1. Bonjour Sweetlilou, merci pour ton commentaire. J’en reparlerai à l’occasion dans un article puisque j’ai une très bonne amie qui est formée en étio par Max Bernardeau et qui s’est exercée sur moi. 😉
      Next time, présente toi brièvement pour nous dire qui tu es. Je suppose que tu es étiothérapeute? Belle soirée. Alex

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s