Actions - Réactions

Sucre : notre meilleur ennemi

Coucou les Biotées !!!!!

Comme vous le savez, l’objectif de ce blog c’est de vous aider à voir la vie en « pink & green », pour prendre soin de vous, vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête.

Et si j’ai bien compris une chose essentielle dans la lutte contre les maladies les plus diverses (dont les symptômes peuvent être l’acné par exemple) et l’accession au Graal, à savoir la pleine santé, c’est qu’il faut éliminer un maximum le sucre de son alimentation : avoir une alimentation saine ! Mais vous pouvez avoir une alimentation relativement saine tout en étant une addict au sucre. Ce n’est pas de votre faute, l’industrie agro-alimentaire ne vous aide franchement pas sur ce point…

L’éviction du sucre, c’est selon moi l’étape numéro 1 du défi anti acné, anti surpoids, anti stress, anti tout ce que vous voulez, en gros c’est THE étape pour retrouver la patate ! Un corps en bonne santé et le smile jusqu’aux oreilles !

Le sucre, ce petit ingrédient tout blanc, qui semble inoffensif au premier abord se révèle être un sacré perturbateur, voire même un meurtrier. En bref, il est à l’origine de considérables problèmes de santé et il faut l’éliminer. Mais l’élimination ne se fait pas en un claquement de doigts. Et vous savez pourquoi ? Parce que peut-être, tout comme moi, vous êtes addict au sucre.

« Bonjour, je m’appelle Alexandra et je suis addict au sucre » …. « Bonjourrrr Alexandraaaa ».

Et oui, l’addiction au sucre est à mettre sur le même plan que l’addiction à l’alcool, à l’argent ou bien aux drogues diverses. Oui, vous avez bien lu, le sucre est une drogue.

Nombre de jeunes femmes ayant de l’acné avec qui je suis en contact m’ont souvent confié qu’elles étaient des grandes gourmandes, qu’elles n’avaient pas une hygiène alimentaire exemplaire, et pour remédier à leur problème d’acné, elles savaient qu’il fallait absolument arrêter les sucres. Mais comment faire pour arrêter une telle addiction ?

Je passe pas mal de temps à la Fnac pour aller voir les nouveautés des livres santé et développement personnel puisque je souhaite en faire mon métier. Mes recherches sur l’alimentation saine m’ont menée directement vers les livres formidables sur les additifs alimentaires, le lait, etc., (on aura l’occasion d’en reparler), mais elles m’ont conduite vers un petit livre très chouette, une petite bible ultra complète de Jacob Teitelbaum, Décrochez du sucre, plans de bataille pour vaincre l’addiction au sucre et retrouver votre énergie. Nombre de petits livres très instructifs sont publiés chez Marabout, mais celui-là, je dois l’avouer, est bien plus qu’instructif. Il regorge d’informations essentielles pour la santé que TOUT LE MONDE devrait suivre (et l’industrie pharmaceutique ferait faillite : hallelujah!). Dans son ouvrage, Jacob Teitelbaum (alias docteur JT pour la suite de l’article) arrive à simplifier des informations scientifiques pointues en appuyant TOUJOURS ses propos sur une riche bibliographie scientifique (qu’on peut aller regarder de plus près, même si cela n’est pas toujours facilement accessible). Jacob Teitelbaum est un médecin célèbre. Il est le principal porte parole de la médecine « intégrative » (approche globale de l’humain, « holistique » si vous préférez) aux Etats-Unis. Il est régulièrement sollicité par les médias pour s’exprimer sur les liens entre les sucres et les maladies chroniques. Et entre nous…aux Etats-Unis, il doit sacrément avoir du boulot !

docteur jt

Mais c’est quoi le sucre selon docteur JT ?

Qu’entend-t-on par sucre dans le cas présent ? On sous-entend les glucides possédant un fort indice glycémique, c’est à dire les glucides sucrés (glucose, saccharose, fructose, etc.), les farines raffinées (amidon), ainsi que leurs dérivés.

Pour les biotées qui ne sont pas encore à l’aise avec l’index glycémique : c’est un indice propre à l’aliment, qui mesure sa capacité à élever la glycémie : c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang. Les glucides qui font grimper fortement et rapidement la glycémie ont un IG élevé. Ceux qui ont peu d’influence sur la glycémie ont un IG bas. En dessous de 55 on parle d’IG bas, entre 55 et 70 d’IG modéré et au-dessus de 70, d’IG élevé.

L’index glycémique est donc très utile car il nous renseigne sur la qualité d’un glucide.

Et en plus, c’est bien notre veine car du sucre : il y en a partout !

On trouve du sucre ajouté dans tous les aliments transformés : soupe en brique, sauce tomate, les boîtes de conserve de légumes, de raviolis, dans le blanc de poulet, les céréales (et ouais, même Special K, ils se foutent carrément de notre tronche), etc. Si vous ne me croyez pas, vérifiez par vous-même la composition sur les boîtes ! Ces produits ne vous apportent donc presque pas de vitamines ou de minéraux qui sont pourtant essentiels pour le bon fonctionnement de votre corps. Comme le dit docteur JT : « consommer ces calories vides, c’est comme abandonner 1/3 de son salaire » (p.30). Chez moi, vous ne trouvez pas un seul produit transformé, et ce depuis deux ans. Si jamais je dois acheter une sauce tomate toute prête en magasin bio, je regarde systématiquement s’il y a des sucres ajoutés dans celle-ci (et généralement il y en a ! :S). Et oui, même en magasin bio, on trouve du sucre dans les sauces tomates…

Et vous ? Etes-vous addict au sucre ?

Allez, ne soyez pas égoïstes les filles, rejoignez mon club ! :p

Etes-vous une gourmande sucrée ? Impossible pour vous de ne pas manger de sucre en une semaine ? Etes-vous une folle de chocolat ? Avez-vous des envies compulsives de sucre lorsque vous êtes stressées ? Est-ce impossible pour vous de ne pas prendre de collation sucrée dans la journée ? Est-ce impossible pour vous de ne pas boire une boisson chaude (thé, café par exemple) sans y ajouter de sucre ? Etes-vous accro au soda ? Etes-vous en surpoids ? Avez-vous de l’acné ? Etes vous souvent déprimée ? Fatiguée ? Avez-vous des sauts d’humeur ? Est-ce que vous dormez mal ? Avez-vous des problèmes digestifs ?

Si c’est le cas, cet article va donc vous intéresser…il se pourrait bien que vous soyez addict au sucre (merci pour la solidarité, vous êtes trop des copines! 😉 ). Rassurez-vous, c’est un problème récurrent dans notre société, nous sommes des millions concernées par ce problème. Mais pour y remédier, il va falloir travailler les biotées !

Et si on comprenait un peu mieux le fonctionnement de notre corps pour commencer ?

Petit cours de SVT : pas besoin d’avoir fait médecine pour comprendre cela. Consommer des sucres fait donc augmenter le taux de sucre dans le sang (ce qu’on appelle la glycémie), il provoque des pics d’insuline (l’insuline est une hormone qui régule la glycémie) et le stockage de la graisse partout dans l’organisme (p. 14).

En bref, l’ingestion du sucre fait sécréter des hormones en pagaille par des glandes qui font parties du système endocrinien que voici :

Greenpride-bebe-bonne-sante-schema-systeme-endocrinien-femme-enceinte-adrien-rérat-660x438

La régulation de la glycémie met en jeu le système hormonal, ainsi que plusieurs organes (pancréas, foie et reins principalement) : bon là, je vous passe les détails et vous savez à peu près où cela se situe dans le corps. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’on doit bien bichonner notre système hormonal

D’ailleurs, cela ne vous fait pas penser à quelque chose tout cela… ? 😉

antahkarana02

Les glandes endocrines contrôlent les fonctions de l’organisme par l’intermédiaire de substances chimiques appelées hormones, qui sont libérées dans la circulation générale. Les hormones agissent comme des messagers chimiques qui voyagent dans tout le corps grâce à la circulation sanguine.

En gros, il faut pomponner vos petites glandes parce que sinon les hormones ne travaillent pas correctement : et c’est la cata. Ces glandes peuvent arrêter de produire certaines hormones parce qu’elles sont trop occupées à en produire d’autres si on fait quelque chose de pas bien, qu’on stresse ou qu’on mange trop de sucre par exemple. Cela peut vite devenir le capharnaüm dans notre corps et cela se traduit de nombreuses manières : acné, surpoids, diabète, syndrome pré-menstruel, etc.

Pour notre sujet, le sucre : la variation de la glycémie (sucre dans le sang) est donc liée aux glandes surrénales qu’on trouve en haut des reins : voici un schéma ci-dessous :

sys_urinaire

Voilà ! Maintenant, vous avez à peu près (grossièrement) compris comment ça fonctionne du point de vue des glandes endocrines. Je vous passe les détails avec les glandes exocrines (ces dernières sont intéressantes justement pour l’acné), mais je n’ai pas envie de vous achever. Pour les curieuses, voici un récapitulatif :

http://concours-aide-soignant.e-monsite.com/pages/cours-de-biologie/systeme-endocrinien-glandes-exocrines-et-endocrines.html.

A ce propos, je ferai prochainement le compte-rendu d’un ouvrage rédigé par un jeune naturopathe (très prometteur) et sa compagne, je tâcherai de les inviter à vous parler de leur vision de la santé et de l’alimentation.

Les quatre types d’addiction au sucre selon le docteur JT :

Dans son ouvrage, Jacob Teitelbaum détermine quatre types d’addiction au sucre correspondant à des causes sous-jacentes particulières et qui nécessitent donc un traitement spécifique. Personnellement, je ne suis pas une grande fan de la catégorisation puisque tous les métabolismes sont différents, nous pouvons rentrer dans plusieurs catégories, ET, de toute manière rien n’est indissociable du système hormonal. En lisant l’ouvrage, vous vous rendrez rapidement compte que quelque soit votre addiction au sucre et les problèmes qui en découlent, ils se soignent généralement de la même manière (en mangeant sainement pour commencer). Le corps est un tout comme je l’ai déjà expliqué et que je m’acharne à démontrer ^^). Ce corps, il faut le bichonner à tout prix : c’est la meilleure chose que vous pouvez vous donner (et savoir se donner, c’est très important, mais ça c’est un autre sujet 😉 ).

Les titres des chapitres de la première partie du livre « l’addiction de type 1, 2, 3, 4 » : peuvent carrément vous ficher la trouille, au point que vous vous demandez quel type de « camé » vous êtes. Si vous vous retrouvez dans le type 4, je ne vous raconte pas l’angoisse pendant toute la première partie du bouquin à vous dire : « mon dieu qu’est-ce qui m’attend, vais-je m’en sortir ? Suis-je condamnée? ».

Mais bon, pas de panique ! Finalement on accroche très vite à la plume du docteur JT : sa franchise et son humour nous donnent envie de tout lire et on en perd pas une miette !

Selon Docteur JT, je suis une addict de type 2 . En fait, lorsque je suis stressée, je vais me jeter sur la nourriture sucrée. Pour vous donner une idée générale (parce que je peux pas non plus dévoiler tout le contenu de son formidable ouvrage que je vous invite évidemment à lire par vous-mêmes) : les dépendants de type 1 sont ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de consommer des sodas et/ou du café. Ceux de type 3 sont ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de manger tous les jours des sucreries, sandwich au pain blanc, soda, etc. Ceux de type 4 ont les hormones hors de contrôle, ils sont émotionnellement instables avant et pendant la période des règles : fatiguée, irritable, grincheuse, envie de sucre (et là, l’ami docteur Jacob Teitelbaum parle beaucoup du syndrome pré-mensuel, de la ménopause pour les femmes et de l’andropause pour les hommes, c’est très intéressant à lire!). L’ami docteur JT vous explique tout en détail, pourquoi vous en êtes arrivées là et comment y remédier se façon naturelle.

Bon, alors qu’est-ce qu’on fait pour mettre un terme à notre addiction ?

=> 25 points à mettre en pratique dès demain (ça tombe bien : on commence une nouvelle semaine) !

  1. Il n’y a pas de secrets, prenez le temps de cuisiner ! C’est du temps pour vous : pour votre santé : votre bien-être émotionnel. C’est très très important et l’alimentation est la base de la santé !

  2. Evitez le lait et les fromages car ils bloquent le fonctionnement des hormones thyroïdiennes. Les pesticides qu’on trouve dans la viande animales et dans les sols interfèrent dans le fonctionnement de nos hormones : préférez l’alimentation bio (p. 156).

  3. Arrêtez les glucides de très fort indice glycémique. Les sites internet répertoriant les indices glycémiques sont vos nouveaux amis. Parcourez-les autant que possible ! Je me souviens que j’ai mis beaucoup de temps à ingurgiter tout cela, mais croyez-en mon expérience, ça paie ! Vous pourrez dire adieu aux kilos superflus, aux boutons et vous serez mieux dans votre tête. Désormais vous ne jurez que par l’IG, c’est votre meilleur ami et vous y pensez tout le temps. Oui, oui, cela doit être votre obsession ! Voilà un de vos sites préférés à partir de maintenant (mais il y en a d’autres pour compléter) : http://www.montignac.com/fr/rechercher-l-index-glycemique-d-un-aliment/

  4. Arrêtez totalement les fast-food, aliments préparés, sodas, boissons à base de fruits.

  5. Relisez les étiquettes de tout ce que vous achetez et ne consommez rien avec du sucre ajouté (saccharose, sucre, fructose, sirop de fructose, sirop de maïs).

  6. Arrêtez de consommer de la farine blanche donc le pain et les pâtes (et oui dur dur…). La farine blanche et le riz blanc ont été privés d’une bonne part de leurs nutriments et sont facilement convertis en glucose dans l’organisme. Optez pour les pâtes complètes et le riz basmati complet (IG bas).

  7. Remplacez le sucre blanc par la Stévia ou l’Erythritol (l’aspartame c’est maaaaal : même Docteur JT le dit, se reporter p. 70 de son livre).

  8. Réduire au maximum la caféine et dormir 7 à 9h par nuit (mauvais sommeil => envie de sucre => prise de poids). Docteur JT vous explique tout le processus et vous donne de nombreux remèdes naturels pour mieux dormir. Sachez que la déficience en œstrogène est une cause majeure des insomnies. Un mauvais sommeil affaiblit le système immunitaire, induit des carences nutritionnelles (surtout en zinc).

  9. Buvez beaucoup beaucoup d’eau (pas du robinet : cherchez des alternatives à l’eau en bouteille car le plastique…ça pollue!).

  10. Mangez beaucoup de légumes car ils renferment des vitamines, des fibres et des minéraux. Les légumes crus sont plus précieux que ceux cuits à la vapeur et bouillis car beaucoup de substances précieuses partent avec l’eau de cuisson (mais à choisir, préférez la vapeur). NB : Pour les fan de laitues : la laitue iceberg est pauvre en vitamines et minéraux. 😉

  11. Si vous êtes addict au sucre, vous êtes certainement en déficit de nutriments et minéraux essentiels pour le bon fonctionnement du corps. Ceux-ci se trouvent évidemment dans une alimentation saine et équilibrée (fruits et légumes!), mais si elle n’est pas encore parfaite de votre côté, pensez à vous supplémenter d’une bonne multivitamine. Les vitamines et les minéraux essentiels à la production d’énergie sont les vitamines du groupe B (B1, 2, 3, 5, 6, 12), Magnésium, Zinc. Mais il y en a plein d’autres (iode, chrome, etc.). Selon votre cas, docteur JT vous guidera…

  12. Si tout cela vous paraît insurmontable et que vous avez un problème avec l’alimentation : faites-vous aider par un thérapeute (je ne le redirai jamais assez, Isaline vous l’a expliqué dans mon dernier article), vous n’êtes pas superwoman, vous êtes humaine et il existe des spécialistes pour cela. J’ai eu de graves problèmes au foie, pour revoir toute mon alimentation, j’ai rencontré, sur les conseils d’une amie, une formidable micro-nutritionniste (aussi médecin généraliste) adepte de la médecine globale (elle est en Île-de-France, je peux vous donner ses coordonnées). Évidemment, tous les médecins n’ont pas cette approche de la santé, il faudrait donc faire des recherches sur le net, aller poser des questions sur les forum, les groupes Facebook, en parler autour de vous, et surtout : allez voir un naturopathe pour commencer (les bons ne sont généralement pas disponibles rapidement, vous pouvez facilement avoir 3 mois d’attente avant d’obtenir un RDV : c’est plutôt bon signe ! Là encore, j’ai de très bons contacts si vous le souhaitez).

  13. Faites quelque chose pour limiter votre stress ! C’est essentiel ! On en parlera dans un prochain article (au passage, je liste tout ce dont je dois vous parler et n’hésitez pas à me donner des idées!). Trop de consommation de sucre épuise les glandes surrénales qui gèrent les épisodes de stress. Le cortisol est également une hormone sécrétée par ces mêmes glandes qui fabriquent les hormones sexuelles. Si les glandes surrénales passent leur temps à fabriquer du cortisol, elles n’auront plus le temps de fabriquer des hormones sexuelles (vous voyez un peu le délire ?).

  14. Pour les folles de chocolat au lait, habituez progressivement votre palais à manger du chocolat noir. Prenez du chocolat noir 60%, puis 70, 74, etc. J’étais une fan de Milka, chocobons, etc. Aujourd’hui je mange du chocolat noir 90%…c’est pour vous dire le chemin parcouru ! A l’heure à laquelle je vous écris, je suis d’ailleurs en train de grignoter mon carré de chocolat noir bio à 90% ! Cheeeers ! Et autant vous dire que ce type de chocolat ne vous donne pas du tout envie de vous enfiler la plaquette entière…

  15. Faites en sorte de n’avoir aucun produit industriel dans votre placard pour éviter les carnages !

  16. Pour votre popotte : pour faire votre pain, vos pâtes à tarte, gâteaux, cake, etc. Privilégiez des farines à IG bas ou modérés (donc en dessous de 55). Voici une petite liste à titre d’exemple (la farine de blé c’est 85 pour vous donner une idée) :

IG entre 35 et 45:

  • Farine de blé complète T110 : IG 65.

  • Farine de blé intégrale T150 : IG45

  • Farine de kamut intégrale : IG 45

  • Farine de seigle intégrale T170 : IG 40

  • Farine de seigle intégrale T130 : IG 45

  • Farine de petit épeautre (ou engrain) intégrale : IG 40

  • Farine d’épeautre intégrale : IG 45

  • Farine de sarrasin ou blé noir : IG 40

  • Farine de quinoa : IG 40

  • Farine d’amarante : IG 40.

IG inférieur à 35 :

NB : mon amoureux me fait souvent des cakes sans gluten dans lesquels il met de la farine de Teff (cela vient d’Éthiopie). Ce type de farine est en train de se démocratiser, son IG n’a (semble t-il) pas encore été calculé, mais on est désormais certain que son IG est très bas.

  1. Vous allez me dire : « Oui mais mes potes et ma famille s’en fichent et ils ne font pas du tout attention à leur alimentation. Comment je fais moi quand je suis avec eux ? Et j’arrête de sortir ? ». Pensez déjà aux changements à apporter chez vous, pour l’extérieur, on verra cela dans un autre article. Lorsque vous aurez passé du temps à faire des recherches sur les IG, vous ferez les bons choix au resto…croyez-moi ! 😉 Vous allez aussi me dire « oui mais manger bio ça coûte cher et je suis étudiante sans argent ». Je vais vous répondre en premier lieu qu’acheter des produits transformés et industriels vous coûtent beaucoup plus cher, et pour les meilleures façons de manger bio, pas cher : ce sera dans un prochain article. La santé a un coût, on est d’accord, après il faut savoir ce que l’on veut. Croyez moi, vous serez beaucoup mieux dans votre tête si vous mangez sainement (et si vous étudiez, vous serez bien plus performantes!). Lisez cet article, il vous fera sourire : https://www.santenatureinnovation.com/que-mangent-les-riches-2/

  1. Je radote : supprimez les pâtes ET les pommes de terre (tout ce qui est à base d’amidon car ce dernier se comporte dans l’organisme de la même manière que du sucre-sucré), évitez les petits pois (IG élevé !).

  2. Si vous n’avez pas le temps d’acheter des légumes frais : préférez les légumes surgelés (on a expliqué qu’il y a une présence avérée de sucre dans les boîtes) : ils ont gardé plus de vitamines.

  3. Mangez des aliments riches en oméga 3 (maquereau, saumon, thon, harengs, sardines), consommez des bonnes huiles fabriquées à froid. La majeure partie de votre cerveau est composée de DHA (acide docosahexaénoïque), une des molécules très présentes dans l’huile de poisson.

  4. Les addict au sucre doivent absolument compenser par des protéines animales et/ou végétales. Pour les non végétariens et non végétaliens : les œufs et la viande sont une bonne alternative pour le petit déjeuner (et mangez-en de bonne qualité ). « Sachez que les substances médicamenteuses, ou chimiques, bourrées dans la viande ou la volaille peuvent amplifier les envies compulsives de sucres chez vous » dixit docteur JT (p. 93). En bref, mangez de la viande bio et si vous n’avez pas du tout les moyens de manger de la viande, mangez des œufs bio. Il n’y a aucun risque de cholestérol jusqu’à 6 œufs bio par jour! C’est prouvé scientifiquement. Les protéines sont bénéfiques car elles sont une véritable source d’énergie qui permettent à la glycémie de demeurer stable pendant pas mal d’heures. Des aliments riches en protéines : noix de noyer, amande (à titre d’exemple).

  5. Si vous souffrez de ballonnements, constipations, diarrhées (symptômes du colon irritable) : pensez à vous faire tester pour les intolérances alimentaires. Je vous invite à vous rendre sur ce site : naet-europe.com/fr. Docteur JT parle également du régime alimentaire d’élimination mis au point par le docteur Doris Rapp pour ceux qui aurait éventuellement des intolérances alimentaires.

  6. Les dépendants aux sucres sont plus susceptibles de développer une infection à levures (p. 186). Il est donc possible que vous ayez une prolifération de levures dans votre intestin, elles sont génératrices d’envies compulsives de sucres (on les appelle les Candida…cela vous parlera peut-être). Docteur JT en parle beaucoup pour les addict de type 3. Sachez que la prolifération des levures se traduit souvent par une sinusite chronique et une infection du colon (ballonnements, constipation, etc.). Si cela vous rassure, vous pouvez vous faire dépister : allez jeter un œil sur le site du laboratoire Barbier à Metz. Honnêtement, si vous êtes addict au sucre, vous êtes probablement sujettes aux Candida (comme une grande partie de la population). Il faut d’autant plus revoir votre alimentation afin de ne plus nourrir ces levures et penser à prendre des perles de probiotiques Acidophilus. Docteur JT donne beaucoup d’indications pour remédier naturellement à ce problème. Il explique comment avoir un système immunitaire en bonne santé, ce qui est essentiel pour se débarrasser des levures. Les addict aux sucres ont déjà du « pain sur la planche » pour ce qui est de revoir totalement leur alimentation. En parallèle il faut bien penser à prendre une bonne multivitamine (zinc, vitamine A, C, D, sélénium). Je prends mes compléments alimentaires sur le site de Fleurance Nature (produits bio et français) et/ou en magasin bio. Selon docteur JT, la meilleure source d’informations pour en apprendre davantage sur les levures est le site du docteur William Crooke : www.yeastconnection.com. Vous pouvez toujours aller y jeter un œil.

  7. Bougez-vous : marchez tous les jours : cela augmente l’endorphine et la sérotonine (la molécule du bonheur) (p.159).

  8. Tout cela veut dire qu’il faut donc rééquilibrer les hormones. Il faut adopter une approche globale, intégrant tout l’organisme en traitant tous les déséquilibres hormonaux : « avoir une alimentation équilibrée et écouter votre corps vous garantiront une santé optimale et vous permettront de vous défaire de votre addiction aux sucres » (p. 154). Hormones en berne induit : dépression, baisse de libido, manque d’énergie, cholestérol, perturbation de l’humeur, acné, etc.

Voilà mes biotées, je passe évidemment à côté de beaucoup de choses, mais je crois vous avoir dit l’essentiel pour débuter : 25 points à mettre en pratique c’est déjà du boulot! Mais c’est possible, petit pas par petit pas (le corps s’habitue rapidement aux bonnes choses! Promis!). Il est fortement probable que je complète cet article dans les mois à venir (je tâcherai de vous le faire savoir en vous le partageant à nouveau). N’hésitez pas à me contacter afin qu’on discute de ce sujet, vous pouvez me parler de votre expérience en privé (cela me ravie de faire votre connaissance), voire même la partager aux autres biotées. Sentez-vous à l’aise, vous êtes ici dans un petit cocon dans lequel nous sommes toutes sur la même longueur d’ondes (on est pas parfaites et on ne cherche pas à le devenir!). Si vous-même n’êtes pas une addict au sucre, il y en a sans doute dans votre entourage, donc n’hésitez vraiment pas à partager!

En attendant de vous lire, je vous embrasse bien fort.

Prenez soin de vous ! ❤ 

Alexandra

Sources :

Jacob Teiteilbaum, Décrochez du sucre, plans de bataille pour vaincre l’addiction au sucre et retrouver votre énergie, Marabout, Paris, 2016. Plus d’infos par ici :

http://www.marabout.com/decrochez-du-sucre-9782501111799

http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/les-indices-qui-comptent/l-index-glycemique.html

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/quest-ce-que-lindex-glycemique-327

http://www.corps.dufouraubin.com/hormone/hormone.htm

http://www.cuisine-gastronomie.com/2014/05/19/choisir-sa-farine-en-fonction-de-son-indice-glycemique/

http://concours-aide-soignant.e-monsite.com/pages/cours-de-biologie/systeme-endocrinien-glandes-exocrines-et-endocrines.html

http://www.greenpride.me/thematique-2014/

Publicités

5 réflexions au sujet de « Sucre : notre meilleur ennemi »

  1. Bonjour Alex,
    Je découvre ton blog et je note que nous sommes sur la même longueur d’onde sur pas mal de points ! Merci pour cet article très bien fait et plein de bon conseils. Je suis aussi adepte de la maxime d’Hippocrate « Que ton alimentation soit ton seul médicament ». Il est clair que le sucre est extrêmement addictif et que la première chose à faire c’est d’éviter les produits transformés qui en regorgent. Même les plats cuisinés salés et les conserves salées contiennent du sucre ! En période de stress intense j’avais tendance à grignoter énormément et à force de stress et de grignotage mon corps a fini par crier « Stop là ! » en me gratifiant d’un burn-out. Alors je me suis mise à l’écouter. Tu a écris à ce sujet et c’est vrai que parfois, je sais que mon corps a quelque chose à me dire mais, où est le décodeur ? Cependant, avec de la patience, je trouve des solutions et j’avance vers plus de bien-être.
    Autre point commun, nous avons commencé notre blog au même moment ! Bonne continuation à toi et je viendrai te lire 😉
    A bientôt !
    Isabelle.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Isabelle! Quel plaisir de te lire! Merci pour ton message. Et oui, malheureusement le sucre est absolument PARTOUT. C’est pourquoi j’essaie de manger du brut au maximum et cuisiner moi-même. Ce n’est pas toujours évident, surtout lorsque mange chez les autres qui continuent à acheter des surgelés et compagnie. En tout cas, je suis heureuse de savoir que tu as pu te reprendre en main après un burn-out. Si tu cherches à t’écouter et à comprendre les messages de ton corps : tu as tout gagné! ^^ Il n’est en effet pas toujours évident de comprendre les messages mais on fini toujours par les décoder, peu importe le temps que cela prend, le tout est de vivre en conscience. Je vais aller suivre ton blog de ce pas et te lire également! A très bientôt! Je t’embrasse! Alex

      J'aime

  2. Hello !

    J’ai découvert ton blog grâce à la Blogschool et j’aime beaucoup ! Cet article est vraiment super ! Perso, je n’avais jamais eu de problèmes (ou du moins, pas visibles ni ressentis avec le sucre) mais je me suis rendue compte de la problématique suite à un diabète de grossesse l’année dernière. Maintenant, je connais beaucoup plus de choses sur les glucides mais j’ai encore du mal sur certains points (fromages/lait même si je privilégie le bio et le fromage de chèvre un peu moins mauvais je pense que le lait de vache, mais je ne suis pas sûre…).
    Sur tes 25 points, je pense en suivre environ les 3/4 mais j’ai par ex du mal quand je sors avec des amis à complètement faire attention. Et si je ne suis pas sucreries, j’aime beaucoup les pdt et le riz blanc (origines asiatiques, forcément…)

    Je cherche un médecin et/ou naturopathe et/ou nutritionniste car j’ai encore beaucoup de questions qui, je pense, me sont propres donc compliqué de trouver les réponses sur le net (par exemple je suis en sous poids…)
    Je veux bien tes adresses par email si cela ne te dérange pas…

    Bisous,
    Y-Lan

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma belle! Je suis ravie de faire ta connaissance collègue! ^^ Pourrais-tu m’envoyer un petit email sur lespetitesbiotees@gmail.com? Concernant ton sous poids, as-tu fais des analyses de la thyroïde? Tu sais où tu en es ne serait-ce qu’au niveau de la TSH? Les hormones est la piste à suivre dans ton cas…(même si de toute manière tout est hormone pour nous les femmes!). Quant aux glucides, je te conseille d’essayer de privilégier le riz complet (j’imagine que c’est difficile et je compatis), mais cela serait peut être une alternative…Je t’embrasse et je te dis à très bientôt! Grosses bises! Alex

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s