Ethique & réflexions

« J’ai eu le privilège qu’on m’ait ouvert les yeux (…) ».

Les gens ne me comprennent pas lorsque je leur dit que je mange 100% bio, et pas n’importe quel bio… Ils ne comprennent pas que je suis prête à claquer le peu d’argent que je gagne pour manger bio, local et de saison. Je ne fais certainement pas d’économie sur ce qui est vital pour moi et je préfère manger sainement plutôt que de m’acheter des vêtements ou d’autres « choses ». Ils ne comprennent pas non plus que je souhaite prendre du temps pour moi, que je ne veux pas me tuer au travail tous les jours, que je préfère vivre avec peu et ne pas faire beaucoup; que j’ai autre chose à faire que prendre des selfies dans chaque coin de la terre pour prouver au monde et à moi-même que j’existe; que j’apprécie les petits moments dans lesquels je me retrouve lorsque je pratique le yoga ou la méditation, que je ne suis pas une adepte de la médecine conventionnelle et que je préfère me tourner vers des médecines naturelles, que je m’intéresse à la (ma) spiritualité, que je ne crois pas au fonctionnement du système dans lequel nous vivons aujourd’hui. Beaucoup de gens ne respectent pas le fait que je ne me nourris pas comme « tout le monde », que je ne mange rien de préparé, que je mange sans GLO (sans gluten, sans lactose et sans œufs). Heureusement, j’ai un argument béton qui aujourd’hui m’évite de me lancer dans les longs discours (oh merci mon corps!) : je suis en effet intolérante à ceux-ci et j’ai la maladie cœliaque (ouf!).

Je pense que je passe, auprès de certaines personnes, pour une bobo anarchiste ou je ne sais quelle « hippie 2.0 »  engagée. Mais je m’en fiche parce que je me sens bien dans ma tête et dans mon corps. En fait, je crois que j’ai enfin réussi à me trouver. C’est peut-être pour cela que je souhaite partager par le biais du blog. Si un génie m’accordait un vœux (je suis sympa je n’en demande pas trois!), il serait le suivant : que les gens appuient sur le bouton « off » et se rendent compte de leur potentiel, de leur beauté, qu’ils n’aient pas besoin de rechercher la reconnaissance perpétuelle, qu’ils passent leur vie à créer, à danser, chanter, glander (poil au nez), parce que l’homme est avant tout fait pour cela : pour profiter de la vie. Il n’a pas à se presser de courir sous terre, puis dans des tours de béton pour regarder des écrans d’ordinateur ou faire du fric fictif; il n’a pas à se tuer au travail pour se payer une cage à lapin en guise de toit, il n’a pas non plus à se tuer au travail pour s’acheter de la mal-bouffe qui l’empoisonne tous les jours. Ces gens là, je ne leur demande pas de me comprendre et de penser comme moi, je souhaite seulement qu’ils s’arrêtent cinq minutes et qu’ils prennent conscience, qu’ils se trouvent eux-aussi. J’ai moi-même fait partie de ces gens-là. Parce que je croyais éperdument que je n’avais pas le choix. Cela fait seulement deux ans que j’ai réellement fait le choix de vivre pour moi, non pas à travers les autres. C’est à partir de cette réflexion que tout a véritablement changé pour moi et que j’ai vu la vie autrement. Evidemment, et c’est là que je veux en venir, cela ne plaît pas à tout le monde autour de moi. Oui. Il n’est pas tâche facile de changer les choses en nous et autour de nous. Il faut le vouloir de tout notre être. Gérer les questionnements, les incompréhensions, les jugements et les justifications en permanence : parce que je ne souhaite pas manger « ci ou ça », parce que je ne veux pas contribuer à « tel ou tel système », parce que j’ai des valeurs que je tiens à faire-valoir et parce que j’estime que je ne dois pas être jugée mais respectée pour les choix que je fais. Peut-être connaissez-vous ces sentiments? Avez-vous déjà ressenti le besoin de vous éloigner dans la « pampa » et vous couper du monde? Cela ne sert strictement à rien de fuir. L’homme est fait pour vivre en société, sinon il agonise. Comme vous, j’ai parfois l’impression que ma vie est un combat contre le monde parce que j’ai bien du mal à faire entendre ma voix. C’est pourquoi j’ai parfois besoin d’un petit coup de pouce…non pas que les arguments ne me viennent pas, mais seulement parce que je suis fatiguée d’entrer dans des débats. Je vous encourage alors à (faire) découvrir la petite sélection de documentaires que je vais vous présenter brièvement aujourd’hui (et ouaiiiis tout ça pour ça!!!! 😛 ). Je les ai conseillé à des proches et croyez-moi sur parole : ils ont fait chavirer bien des cœurs et des esprits, vous allez être surpris de l’impact positif que peuvent avoir ces derniers sur les esprits perplexes. Parfois les images sont bien plus puissantes que les mots…et alors les deux mêlés ensembles…impossible de s’y opposer.

Si vous-mêmes êtes intéressé(e)s par les sujets liés à l’alimentation, à l’écologie, à l’éducation (à la vie!), je vous propose donc de relever un défi qui consiste à regarder un documentaire par semaine (10 documentaires : 10 semaines). Ces films / documentaires sont extrêmement bien documentés et doivent être vus, selon moi, par le plus grand nombre. De nombreuses personnes ont été « bouleversées » par le film « Demain ». Personnellement, je ne l’ai pas été même si je l’ai trouvé très intéressant et très bien écrit. Je n’ai personnellement rien contre ce documentaire mais je ne crois pas que les personnes qui l’ont vu s’engageront sur la durée. Je crois sincèrement que pour avoir ce « déclic » et effectuer des changements dans notre vie de demain, il faut, à mon avis, passer par une longue phase de travail sur soi-même. Comme dirait le politicien américain Al Gore : « J’ai eu le privilège qu’on m’ait ouvert les yeux  lorsque j’étais jeune ». Moi je dirais plutôt que j’ai eu le privilège de rencontrer des personnes merveilleuses et j’ai eu la chance de voir  ces documentaires qui m’ont aidés à ouvrir les yeux…

1. En quête de Sens

Vous l’aurez donc deviné : c’est mon coup de cœur. Je trouve ce film absolument fantastique. Il était destiné au départ à trouver des alternatives pour vivre dans un monde plus sain et éthique (comme « Demain »). Finalement, au fil des rencontres, tout a basculé pour Nathanaël et Marc, je n’en dirais pas davantage. Je crois formellement que c’est CE film qui aurait dû être diffusé dans toutes les salles avant de faire de Demain tout un pataquès. Pourquoi? Tout simplement parce que pour vouloir effectuer des changements décisifs dans sa vie, sur sa façon de penser et de voir le monde, il faut déjà avoir fait un gros travail sur soi-même. Il faut déjà apprendre à se connaître et comprendre sa place dans l’univers pour comprendre la nécessité d’opérer des changements. J’ai d’autant été plus touchée par ce film puisque je me retrouve pleinement dans la quête de sens de ces jeunes hommes. J’ai moi-même été en quête de sens pendant des années. Quête qui m’a menée sur les routes de l’Inde pendant quelques années. Mes questionnements ont débuté durant mes études pendant lesquelles j’ai travaillé (en partie) sur l’Hindouisme, j’ai commencé à me poser de sérieuses questions sur la spiritualité, sur ma place dans la société, dans le monde, sur ma mission de vie, puis tout à commencé à basculer. J’ai rencontré des personnes formidables, je suis tombée malade en Inde, j’ai rencontré des thérapeutes incroyables qui m’ont poussée à prendre soin de moi. Puis j’ai guéri : j’ai découvert les fantastiques capacités de guérison du corps et le pouvoir de l’alimentation saine. Au delà de l’alimentation, j’ai pris conscience du pouvoir des émotions et des énergies du corps. J’ai compris que nous vivions dans une société qui nous empoisonne. Anxiogène, cette société nous pousse à devenir de véritables robots, elle met un pansement sur nos émotions et notre créativité. C’est une société concurrentielle qui nous pousse au mutisme, qui nous empêche de nous exprimer : parce qu’aller mal est considéré comme une faiblesse dans notre monde. Au fil de ma quête, j’ai donc découvert que je pouvais avoir le contrôle de ma vie, que ce ne serait pas une tâche facile, certes, mais que c’était justement ma mission de vie. J’ai compris que ma mission de vie n’était pas de créer une belle famille et de rentrer « dans le moule », de faire des beaux enfants et montrer à la terre entière que je suis heureuse. Ma mission de vie est bien plus grande puisqu’elle va au-delà de la matérialité, de la réalité perceptible, de la raison et des conventions. J’ai compris que je ne serais pas quelqu’un qui irait travailler tous les jours dans une entreprise pour gagner ma croûte, que je serai toujours un peu à court d’argent, mais que j’aurai toujours le nécessaire pour vivre parce qu’on ne m’enterrera pas avec mon argent : l’argent ne fait pas le bonheur. Cette expression a véritablement résonné en moi à l’âge 29 ans. J’ai cru longtemps que l’épanouissement se faisait par le voyage, par exemple, mais le bonheur, il faut le chercher en nous, uniquement en nous et surtout pas à travers la matérialité et les autres. J’ai compris que dans cette vie, je devrais partager des moments avec de belles personnes qui me font du bien, mais que je devrais trouver beaucoup de moments pour moi, avec moi, et que je n’enseignerai pas à mes enfants de se trouver une place dans la société mais de se trouver eux-mêmes. J’espère que ce documentaire/film vous apaisera et vous emmènera sur les routes au cœur de vous-mêmes…

En quête de sens

Bon j’arrête mon blabla et je vous présente le reste de ma petite sélection… 🙂

2. Tous cobayes

Alors celui-là….je ne vous cache pas que je l’ai adoré aussi. Si les sujets des OGM et du nucléaire vous intéresse…je vous conseille vivement de le voir. Et d’ailleurs…que dis-je???!!! Cela ne devrait pas vous intéresser mais cela DOIT vous intéresser puisque cela nous concerne tous. 😉

« Tous cobayes » est très intéressant, il nous parle de l’après seconde guerre mondiale, du désarmement, de l’ouverture des marchés du tiers-monde, le fait qu’on impose des OGM aux paysans qui, il faut le dire, est un problème de santé publique : c’est un danger réel pour nos vies et…c’est de l’esclavage financier. Cela parle également des bénéfices de l’agro-écologie pour faire reculer la faim et la pauvreté dans le monde. Oui, c’est possible. « Demain » le film l’a montré récemment, mais ici Jean-Paul Jaud nous donne des exemples un peu plus proches de chez nous. 🙂

Tous cobayes

(Vous remarquerez que la composition est très semblable à celle de En quête de sens…c’est rigolo).

3. Une vérité qui dérange (An Inconvenient Truth)

Haaaaa Al Gore…vieux fou comme certain l’ont pensé (et le pensent encore). Mais si seulement il avait été président!!!! J’ose imaginer qu’il y aurait eu beaucoup de changements dans le monde…Comme « En quête de sens », j’ai le DVD à la maison… C’est THE documentaire sur l’écologie qu’il faut voir en priorité. Avant même de le voir, j’avoue que j’étais un peu sceptique. Je me suis dit « mais qu’est ce que c’est que ce truc politique? »… En réalité, Al Gore n’a rien fait de politique puisqu’il a réalisé ce documentaire après sa défaite aux élections présidentielles, il a justement dénoncé beaucoup de choses à propos de la politique… Qui est mieux placé qu’un « presque » président américain pour parler de politique? Al Gore est quelqu’un d’extrêmement fin et d’intelligent qui a travaillé avec de nombreux scientifiques de renom. Je ne dis rien de plus. A voir absolument!!!!

al gore

4. Le monde selon Monsanto

Celui-ci est cultissime! Qui n’a pas entendu parler de Monsanto? Si ce n’est pas le cas, ou bien si vous ne maîtrisez pas le sujet : il faut voir ce documentaire. Je l’ai vu plusieurs fois et je ne m’en lasse pas. Je suis d’ailleurs en train de le projeter à mes élèves de terminales S dans le cadre de l’éducation civique et morale (lol)…Et oui, non pas que je veuille faire du militantisme (un peu quand même :p ), le thème c’est la bioéthique… les OGM est donc un sujet incontournable! 🙂

le-monde-selon-monsanto

5. Solutions locales pour un désordre globale

Alors celui-là : c’est THE référence. Vous connaissez certainement « Trois hommes et un couffin »  de Coline Serreau. Après le succès de son film, Madame Serreau s’est consacrée à la réalisation de plusieurs documentaires. Cette femme admirable, très engagée et inspirante a déjà (bien avant le film « Demain ») proposé des alternatives…je vous laisse les découvrir…  🙂

solutions locales pour un désordre global

6.Gasland

Le gaz de schiste, ça vous dit quelque chose? J’imagine que vous êtes au courant de ce problème. Ce documentaire américain est vraiment hyper bien fichu, bien filmé…top. Pour plus d’infos sur le sujet qui est un problème contre lequel nous nous battons en France, voici un site web que je vous invite à visiter : Gaz de schiste. J’ai vu récemment qu’il existait un autre documentaire sur ce sujet datant de 2014. Je ne l’ai pas encore vu, mais je compte bien me le procurer ici : Terres de schiste.

gasland

7. Le cauchemar de Darwin

Ce film a rencontré un grand succès dans plusieurs festivals de films en Europe. Il a même été sélectionné pour un oscar du meilleur documentaire long-format. Celui-là encore est SUPER intéressant et un peu dur, je ne vous le cache pas. Mais c’est la réalité,  on ne vit pas dans le monde des bisounours. Ici on parle (entre autres) de plaque tournante de trafic d’armes, de carcasses de poissons pêchés dans le lac Victoria mangées par la population locale…pendant que d’autres s’engraissent sur le dos de ces gens… Bref, je n’en dit pas davantage. Il faut le voir….

le cauchemar de darwin

8. Nos enfants nous accuserons

Et oui, j’aime bien Jean-Paul Jaud (« Tous Cobayes ») 🙂 . Mais alors pour les hypersensibles comme moi…prévoyez le paquet de mouchoirs! Evidemment le but n’est pas d’être déprimé(e)s, mais je crois qu’il est important de vivre en conscience (je radote) pour avoir beaucoup de recul sur les choses et faire les bons choix. 🙂 Regardez-le puis prévoyez une petite série rigolote ensuite histoire de garder le moral! 😉

nos enfants nous accuserons

9. Pierre Rabhi, au nom de la terre

Celui-là est beaucoup plus léger. 🙂 En passe de devenir un véritable « guru » (s’il ne l’est pas déjà en fait), je n’ai pas résisté à l’envie de mettre ce documentaire sur Pierre Rabhi. Réalisé par Marie-Dominique Dhelsing, le film retrace l’itinéraire de ce paysan/philosophe, du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire. C’est l’histoire d’un homme et de sa capacité hors du commun à penser et à agir en fédérant ce que l’humanité a de meilleur pour préserver notre planète des souffrances qu’elle subit. Avez-vous peut-être déjà lu les ouvrages de Monsieur Rabhi, Vers la sobriété heureuse, par exemple?  Il est donc temps d’aller jeter un œil du côté de chez lui en images. 🙂

Au nom de la terre

10. Etre et devenir (Be and Becoming)

Impossible de ne pas mettre ce documentaire que j’ai vu il y a quelques mois (et si je ne le mets pas, Johanna m’étranglera :p ). Il fait parti de mes réflexions, de ma « quête de sens » à propos de l’enseignement et de l’éducation des enfants (je n’ai pas encore d’enfant mais je réfléchis déjà sérieusement à son épanouissement, puisque de mon côté, ce n’est pas l’école qui m’a épanouie)…J’ai beau être enseignante en collège-lycée, je ne suis pas convaincue de l’utilité de scolariser un enfant. Il est clair que c’est un choix très personnel, et si vous vous posez également des questions à ce sujet, je vous invite à aller voir comment « sont et deviennent » les enfants déscolarisés (au moins pour nourrir votre curiosité)… Attention, on parle ici « d’apprentissage autonome » non pas de scolarisation à la maison. C’est quelque chose de différent et bien plus répandu dans les pays anglo-saxons que chez nous (mais on y vient là aussi…tout doucement…). Le documentaire de Clara Bellar est diffusé tous les dimanches au cinéma Saint-André des Arts à Paris. Chaque projection est suivie d’un temps d’échange avec un intervenant : cela vaut donc vraiment le coup d’y aller afin de trouver des réponses à vos questions. 🙂

Etre et devenir

Bonus n°11 : Demain

Evidemment, je ne pouvais pas ne pas ajouter « Demain » à ma liste. Je le mets en bonus car beaucoup de monde l’a déjà vu au cinéma (avant ou après sa victoire du César du meilleur documentaire). Il a donc fait beaucoup parler de lui en bien (et une chouille en mal aussi…Mélanie Laurent, la productrice, a été pas mal critiquée par certains journalistes puisqu’elle était l’égérie de Dior… Il faut le dire, elle est un peu considérée comme une « bobo écolo » qui « surfe sur la vague ». Selon certain, elle était beaucoup plus intéressée par l’obtention du César que par le docu en lui-même). Perso, j’ai envie de dire : il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, n’est-ce pas? Même si je ne suis pas fan de cette actrice, j’ai trouvé qu’elle avait pas mal d’auto-dérision (j’ai bien aimé la scène, au début du docu, dans laquelle elle mange un hamburger avec son équipe) et je crois que grâce à Cyril Dion, elle a appris beaucoup de choses qui ont bouleversées sa vie. Finalement la notoriété de Mélanie Laurent a permis à beaucoup de monde de voir ce type de documentaire et c’est donc une très bonne chose (c’est pour ça qu’il faut voir les autres maintenant!!!! :p ). Espérons que les spectateurs aient donc la curiosité d’aller plus loin en regardant les autres documentaires qui n’ont pas eu la même visibilité. En tout cas, je suis vraiment très contente de cette belle victoire puisque j’ai beaucoup de respect pour Cyril Dion. Je faisais en effet partie des Colibris lorsqu’il était à la tête du mouvement. C’est un docu positif et cela fait du bien, il faut le dire. Toutefois, les alternatives évoquées dans ce documentaire, ainsi que les intervenants ont déjà été vus dans les documentaires précédents. Aussi, il est, à mon sens, parfois inutile de partir extrêmement loin (Etats Unis par exemple) pour trouver des alternatives…nous en avons  déjà beaucoup en France… 😉

Ps : Si vous ne l’avez pas encore vu, il est projeté ce soir place de la république à la Nuit debout! 🙂

Demain

Voilà ma petite liste! Et il y en a plein d’autres, j’ai récemment acheté « Alerte verte » de Marie-Monique Robin que je n’ai pas vu. Idem pour « Des abeilles et des hommes » de Markus Imhoof. Si vous avez eu des coups de coeur qui ont fait chavirer vos esprits, n’hésitez pas à nous les partager! 🙂

DEFI : si vous ne les avez pas vu, vous avez donc à peu près trois mois de documentaires à regarder! Vous pourrez dire aux esprits sceptiques qu’ils n’ont aucune excuse pour ne pas les voir puisqu’on trouve la plupart de ces documentaires sur youtube. Perso, je les avais emprunté en médiathèque et ceux que j’ai à la maison, je les ai acheté chez OCD, magasin de DVD d’occasion (on les trouve à 7 euros environ) : je crois que cela vaut le coup de les avoir sous la main…

Je vous embrasse. Prenez soin  de vous ❤

Alex

Publicités

26 réflexions au sujet de « « J’ai eu le privilège qu’on m’ait ouvert les yeux (…) ». »

  1. Que de lecture, que de lecture!
    Tu prêches une convaincue. Je n’ai pas vu ces films mais je le ferai .
    J’ai un parcours complètement différent du tiens mais nous en arrivons au même constat. Je ne cherche plus à convaincre. J’ai fait beaucoup de ménage dans ma vie et aujourd’hui je fréquente plus des personnes qui me ressemblent . Ceci dit, avec pour hobbie le jardinage et les produits de beauté maison, on fréquente des gens déjà sensibles à l’écologie et au bien-être. Et pourtant, j’en connais pas mal aussi qui ne souhaitent pas vraiment faire de travail sur eux-même et qui ne s’interessent pas à la spiritualité.
    Je reste optimiste,j’ai l’impressionque les choses changent, peu à peu…
    Gros bisous et bon dimanche!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Alex ;o) Pas grave si tu ne les as pas lus, c’est long à lire ! Je regarde pratiquement tous les documentaires de ce type, j’en enregistre pas mal. ceux sur la nourriture commencent à me fatiguer, ca me donne la nausée parce que c’est bon on a capté… Et en fait non pleins de gens n’ont rien capté du tout … même pas le tri ! C’est loin de leurs préoccupations et de leur centre d’intérêt, j’ai encore eu un bel exemple la semaine dernière ou j’ai du montrer le logo sur la boite … Bref il reste du taff et des fois j’ai juste envi de rester dans mon coin, de ne plus argumenter… Mais ça ne fait pas avancer les choses ! C’est sympa ton p’tit cocon … Gros bisous

      Aimé par 1 personne

      1. Coucou Nat! Et oui…c’est en effet ce dont je parlais dans l’article, je te comprends… J’ai parfois envie de me tirer dans la pampa (c’est justement en cours) et arrêter de débattre. C’est usant. C’est parfois juste une question de bon sens…Mais à priori certain préfèrent rester dans le déni. Mais bon, jolie Nat! Il ne faut pas qu’on lâche! Je crois que c’est notre mission (sans vouloir être prétentieuse) : planter des petites graines autour de nous. Tu es dans quelle région? Des gros bisous!

        J'aime

      2. Coucou Bichette ! Je suis en Nord Isère, à l’est de l’aéroport de Lyon St Exupéry pour situer un peu plus :o) Dans une petite ville, un dortoir de Lyon, ils construisent à tour de bras… Tu es entrain de chercher à bouger vers quel coin sans vouloir être indiscrète ? Toutes les Copinautes avec qui j’accroche sont en région parisienne ;o(
        J’y pense fortement à cette histoire de chemin de vie, c’est un sujet récurant dans mes lectures.
        Il y a de supers livres que j’ai lu pour me conforter dans mes idées (qui semblent des fois extraterrestres), qui devraient t’intéresser sur « les créatifs culturels », mais tu les as peut être déjà lus ?
        De gros bisous et à bientôt !

        Aimé par 1 personne

      3. Coucou ma belle!!!! C’est rigolo, mon père a habité longtemps à Meyzieu…tu dois connaître…et moi j’ai habité (quand j’étais petite) en Isère, à Bourgoin Jallieu. 🙂 Aujourd’hui je suis à Paris mais, mon compagnon et moi, comptons partir dans les mois à venir dans le Sud de la France (il est originaire des Bouches-du-Rhône). Cela nous permettra de nous remettre au vert puisque, dans mon cas, j’ai vécu toute mon enfance et adolescence à la campagne, dans un village de 500 habitants en Champagne Ardennes. Je suis restée 10 ans à Paris, mais là je n’en peux plus : je sature. Non pas que je n’aime pas cette ville, au contraire, c’est la qualité de vie qui est misérable ici…J’ai lu quelques livres en développement personnel mais rien au sujet des « créatifs culturels ». N’hésite pas à me conseiller! 🙂 Gros bisous!!!

        J'aime

      4. Hello Alex, Meyzieu est au nord de chez moi, et j’ai bossé à Bourgoin entre 2012 et fin 2015… Ca va te changer es Bouches du Rhône !! J’espère que tu auras un jardin :o)
        Pour les livres tu tapes « créatifs culturels » et simplicité volontaire » chez Price ou Amaz, histoire de visualiser la couverture, tu verras il n’y en a peu, (oups ils n’y sont plus tous !) c’est vrai qu’ils ne sont pas récents car il y a peu d’enquête sur le sujet, mais c’est passionnant de voir que d’autres personnes prennent la même route que nous et depuis longtemps déjà ! Le rouge est sympa, ( L’émergence des créatifs culturels et Les créatifs culturels en France, et j’ai bien aimé : « la décroissance, vivre la simplicité volontaire, histoires et témoignages » qui est la compilation des articles parus sur le sujet dans la revue La Décroissance) Oh il y en a un nouveau ! hé hé ! Voilà avec ça tu devrais pouvoir les trouver à la bibliothèque peut être ! Ne les achète pas si tu ne les trouves pas, dis le je te les prêterai :o)
        Gros bisous

        Aimé par 1 personne

      5. Hello ma belle! Et bien ça alors! C’est rigolo! J’ai fait la maternelle et le CP et CE1 à Bourgoin…ensuite je suis partie en Champagne Ardennes (mon beau-père était gendarme mobile à la caserne de Bourgoin et on a été muté dans un village de Champagne, là où je suis restée du CE2 au BTS; je suis ensuite partie à Paris pour les études supérieures). Merci pour tes conseils lecture! Je vais aller voir ce dont tu me parles (Les créatifs culturels). La Décroissance…je connais bien…l’un des fondateurs du journal (Bruno Clémentin) est le frère de mon ancienne directrice de recherche. C’est un sacré personnage. 🙂 Je n’ai pas acheté le dernier en revanche, il faut que je passe au kiosque! D’ailleurs, pendant que je t’ai sous la main, est-ce que tu connais quelques mouvements d’écologie politique? (pas aussi extrêmes que la Décroissance; bien que je les adore et que je me tape des sacrés barres en les lisant, ils sont trop extrêmes pour moi et il est difficile d’avancer sur les choses lorsqu’on est jamais d’accord selon moi…). Gros bisous!

        Aimé par 1 personne

      6. Coucou Bichette,
        Je parlais du livre qui regroupe tous les articles de la revue concernant la décroissance, pas de la revue elle même. Tu en connais du beau monde :o)
        Pour ce qui est de ta question sur les mouvements d’écologie politique … J’évite de faire de la politique… ça m’énerve trop ! Mais j’ai lu le livre de Jl Mélenchon, la règle verte, pour voir ce qu’ils proposaient en terme d’écologie, de revenu de solidarité pour tous … Je ne pense pas que le changement passe par la politique, je crois plus au changements par l’investissement citoyen dans les associations ou des groupes comme les Colibri …
        je sèche à te répondre sur ce coup là :o)
        Belle journée. Bisous

        Aimé par 1 personne

      7. Coucou ma belle! Ha non! Je ne connais pas ce livre! Trop bien! Merci! C’est quoi le titre? La Décroissance est un mouvement d’écologie politique… 🙂 Là pour le coup, Mélenchon ne me fait pas du tout rêver. Je suis plus adepte de l’anarchie mais je m’intéresse aux débats qui concerne l’écologie. C’est pourquoi je cherche un mouvement 🙂 Je suis membre des Colibris depuis longtemps, mais à Paris…voilà voilà…pas de grande utilité. Puisque je déménage dans le Sud de la France en juillet, j’essaierai de trouver des nouveaux colibris (moins bon chic bon genre lol, si tu vois ce que je veux dire). Des gros bisousssssss

        J'aime

      8. Hello Alex :o) Saperlipopette voilà que je fais de la politique sans le savoir !! Ca me fait bien rire ;o)
        Je comprends très bien ton point de vue sur le « genre » d’écologistes :o) M’enfin « Anarchiste » c’est quand même un grand mot …
        Le titre du bouquin c’est  » la décroissance, vivre la simplicité volontaire, histoires et témoignages ».
        Si tu ne le trouve pas à la biblio je te l’envois si tu veux.
        Bonne fin de semaine
        Gros bisous

        J'aime

      9. Coucou Nat! Grrrrr mon application Gmail ne m’a pas prévenue de ton message. La vilaine! C’est pourquoi je réponds si tardivement! 🙂 Pour ce qui est de l’anarchisme, ce n’est pas l’anarchisme dans le mauvais sens du terme. C’est un mouvement très intéressant et il y a des livres très intéressants sur le sujet qui ont été rédigés par des gens très sérieux (avec du plomb dans le cerveau), le genre de personnes à qui jamais on ne donnera la parole dans les médias. J’ai regardé à la médiathèque près de chez moi, le livre n’y est pas. Je l’ai en revanche vu en vente sur internet à 20 euros; je le commanderai plus tard (tu es un amour mais je ne veux pas que tu te ruines à me l’envoyer via la poste). Là c’est un peu la dèche car on prépare notre déménagement (cartons, location camion, essence, loyer d’avance, aller-retours dans le sud pour visiter des appart : la ruine). Je ne me souvenais pas à quel point ça coûtait cher! Et vu qu’on va traverser la France…Ce n’est pas un petit déménagement ^^ J’espère que tu passes un bon week end et que tu as la chance d’avoir le soleil…Ici c’est la grisaille, comme d’habitude! Gros bisous!

        J'aime

      10. Coucou Alex ! Me v’là enfin…
        Ne t’excuses pas, nous avons tous une vie et il y a pleins de changements dans la tienne en ce moment. Pas de problème c’est comme tu veux pour le livre. Peut être qu’une de tes connaissances à la revue l’a dans sa bibliothèque ;o) Sinon nous en reparlerons plus tard toutes les deux, quand tu seras installée ! N’oublie pas de nous prévenir de ton silence !! Sinon je m’inquiète pfffffff celle là quelle mère poule …. Ce serait peut être une idée de faire un article sur ces livres dont tu parles, écrient par ceux qui ont du plomb dans la cervelle, c’est toujours intéressant d’avoir de nouvelles pistes ! mais bon après c’est un choix perso aussi pour ton blog bien sur !
        Ah oui j’oubliais pour les histoires de politique etc je ne sais pas si c’est ton genre : il y a les asso comme Attac ….Ca dépend ce que tu veux faire :o)
        Gros bisousss

        Aimé par 1 personne

      11. Coucou ma belle! Comme je te le disais sur Hellocoton, j’étais partie en vadrouille sur la côte d’Albâtre pour lui dire au revoir! ^^ C’est un chouette endroit pour marcher et se ressourcer, et ce qui est sûr, c’est qu’une fois dans le Sud, je ne suis pas prête d’y retourner!!! 😀 C’est une bonne idée pour l’article sur les livres…j’ai tellement de choses à dire que je ne sais pas par où commencer! Mais je prends note! Pour l’asso Attac, j’en ai déjà entendu parler mais je vais aller voir de plus près. En attenant : je file voir ta surprise sur ton blog!!!! Gros bisousssss!!!!!

        J'aime

    2. Bonjour,
      J’ai hâte de découvrir ces films. Je fais ma crise de la quarantaine « bio ». En effet, j’ai l’impression de ne plus être en accord avec les gens du fait de mon intérêt pour le bio, les enfants, une vie plus saine, une sérénité…le bonheur quoi ! on vous prend pour un acteur de « la petite maison dans la prairie » pour peu que vous utilisez du vinaigre et du bicarbonate de soude dans votre maison ! Bref, envie de changer mon cercle d’amis. Existe t’il un forum de ce genre ?

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour,
        Merci pour votre message. Je ne connais pas précisément de forum qui permette de rencontrer des personnes sensibilisées à l’écologie, développement durable, etc. Mais je vous coneille vivement par commencer à aller sur le forum des Colibris ici : http://colibris.ning.com/forum/. Créez-vous un profil et rendez-vous aux événements du groupe local Colibris près de chez vous. Je ne sais pas où vous vivez, mais il y en a partout maintenant. Sur Facebook il y a de nombreux groupes liés au développement durable, je vous conseille également d’y faire un tour. Vous pourrez sans soucis vous lier d’amitié avec des gens et s’ils vivent près de chez vous, vous pourrez certainement en rencontrer! 🙂
        Je vous souhaite donc de belles rencontres à venir et je suis ravie de vous avoir ici. Belle soirée.
        Alexandra

        J'aime

  2. Bonsoir Alexandra,
    C’est vrai que ces films, j’en ai vu certains, sont de bons plaidoyers ou peuvent servir d’argument ou de docu choc pour ceux qui se voilent encore la face … Est ce que tu as lu certains des livres dont sont tirés les films ? :o) Les livres de Marie Monique Robin sont extrêmement complet par exemple. J’ai faillis sérieusement crisser des dents quand j’ai lu le début de ton article sur le film Demain, et ce que tu dis sur Cyril Dion ;o) Heureusement j’ai continué ma lecture ! C’est vrai que je ne vis pas près de chez lui et ne sais pas comment il vit au quotidien, mais … bon… Il est quand même le co-fondateur de la Très bonne revue Kaizen (ma revue préférée !) On ne peut pas s’engager de la sorte sans avoir pensé à sa vie à soi avant et avancé dans ce que nous appelons la bonne direction :o) Tout ne peut pas être que business, et encore dans le cas du film je dirais qu’il était temps qu’on fasse ce genre de film pour ouvrir un peu les yeux aux gens ! Peut être que par la suite ils auront envie d’aller de l’avant et remettrons en cause leur façon de vivre ! Croisons les doigts !
    Désolée pour les éventuelles « Foteux » Mme le professeur ;o)
    Bonne semaine. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou jolie Nat! C’est toujours un plaisir de te lire! ^^ Ha ha! Mais noooon, jamais je ne critiquerai le beau Cyril Dion voyons! C’est qqn que j’apprécie beaucoup! En effet, Kaizen est top! Je trouve que ce sont parfois des petites œuvres d’Art 🙂 En revanche, je t’avoue que je n’ai pas lu les livres de Marie-Monique Robin…je lis tellement de choses à côté que j’ai fait l’impasse mais promis : je me rattraperai! ^^ N’hésite pas à me conseiller des titres (et même des docu que tu as apprécié)! Hihi! Les fautes! T’inquiète pas! Je ne suis pas prof de Français mais d’Histoire géo…et même si c’était le cas : on fait tous des fôtes d’abord! 😛 Gros bisous et très belle semaine à toi!

      J'aime

  3. Bonjour Alexandra, je découvre ton blog et j’ai beaucoup apprécié cet article. Merci de partager ta liste de documentaires, je n’ai pas vu les premiers et je vais définitivement m’y mettre dans les jours qui viennent! Moi un documentaire que j’ai bien aimé c’est Food Matters, tu l’as vu? Forcément en tant que bloggueuse culinaire moi ma réflexion passe par mon estomac 😛
    C’est vrai qu’il est difficile de se remettre en question, et une fois que c’est fait c’est encore plus difficile de le faire comprendre à son entourage… Bonne continuation dans ta quête du bonheur!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou belle Gabrielle! Bienvenue! Merci pour ton adorable message! Non je n’ai pas vu Food Matters mais je le verrai dès que possible! 🙂 Je vais aller faire un tour sur ton blog. Ici on s’intéresse au sans GLO. Peut-être trouverai-je donc mon bonheur chez toi? Grosses bises et au plaisir de te lire! 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. 😊 tu trouveras probablement deux ou trois trucs, mais je ne pratique pas ce régime du coup j’utilise souvent des oeufs ou du parmesan… Après j’imagine que tu as des stratégies pour remplacer les oeufs! Moi maintenant j’essaie d’éviter les produits laitiers, donc j’utilise pas mal de coco et de soja, c’est sans glo ça non? 😊 Bonne visite en tout cas!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s